MUDRA – conscience de l’espace

Mudra

Mudra, conscience de l’espace est une méthode de transformation du corps et de l’esprit développée par Chögyam Trungpa Rinpoché au début des années 70, pour ses étudiants occidentaux. Inspiré par les danses tibétaines monastiques auxquelles il avait été formé, il l’introduit avant de conférer les enseignements du Vajrayana (voie du tantra).
Cette pratique permet d’accéder aux qualités du Dzogchen et du Mahamudra qui dissolvent les distinctions entre les aspects profanes et sacrés de notre expérience.

« Les enseignements de Mudra conscience de l’espace sont l’un des trésors cachés de Shambhala. Le cycle d’exercices incarne son génie créatif en rendant les enseignements du vajrayana accessibles et pénétrants. Il commence par le commencement : comment être dans l’espace- et nous emmène pas à pas à : comment se tenir debout, marcher, se relier aux choses et interagir avec les gens. Tellement simple et révélateur…»
Ashe Acharya John Rockwell

Présentée initialement comme un training pour les acteurs elle peut être pratiquée pour approfondir toute discipline méditative. C’est aussi l’essence du théâtre contemplatif qui fût enseigné par Lee Worley à l’université Naropa (usa).

Cette pratique combine des exercices qui intensifient la conscience du corps à d’autres qui éveillent les sens, afin de nous libérer et créer un changement radical dans notre compréhension et relation à l’espace, notre façon de communiquer…
Simples mais exigeantes ces techniques nous aident à couper l’esprit conceptuel pour accéder à une expérience directe et une conscience plus profonde et plus large.
Mudra conscience de l’espace peut être considéré comme un outil qui permet d’établir une continuité entre la méditation formelle et la vie quotidienne.

Son but est de développer l’authenticité, d’avoir une meilleure confiance en nous et dans la vie. Nous apprenons à devenir intrépides et entiers quelque soit les circonstances, stressantes ou non…
A travers des jeux qui nous entraînent à être flexibles face aux changements de situation, mouvements, postures, exercices vocaux nous engageons tout notre être.

C’est une pratique de groupe, ouverte à tous, complémentaire à celle de Maïtri.