La Voie Shambhala – Cheval du vent

CenterFolders/Paris_FR/WOS_2/Windhorse.jpg
Date :
vendredi 29 janvier 2021 (19:30 -21:00)
samedi 30 janvier 2021 (09:00 -18:00)
dimanche 31 janvier 2021 (09:00 -18:00)
Enseignante : Catherine Eveillard
Lever le cheval de vent est une pratique qui ouvre le cœur et régénère la confiance en soi sur le champ

Prérequis: Soleil du Grand Est

Prix libre et conscient

Le cheval du vent, du tibétain lungta, symbolise la joie qui nait lorsque l'esprit ne s'acharne plus à considérer la passion et l'agression comme les moyens de réaliser ses ambitions. Les pattes du cheval représentent le sens de l'engagement, l'attention prévenante, l'effort enthousiaste et l'examen réflexif. Le cheval du vent porte sur son dos le joyau de l'éveil. L'énergie du cheval du vent est totalement indissociable du fait de vivre dans le défi, car elle nous relie au courage authentique et inébranlable.

Poursuivant vaillamment sur la Voie sacrée du guerrier, vous apprendrez à invoquer l'énergie du cheval du vent et recevrez votre premier texte terma, c’est-à-dire un texte qui avait été caché et que Chögyam Trungpa a redécouvert pour nous le transmettre.

"On dit que notre esprit circule dans notre corps et qu’il chevauche l’élément vent. Le vent et l’esprit ont une relation unique, quelquefois comparée à la relation entre un cheval et son cavalier. Le cavalier c’est l’esprit et le cheval c’est le vent. La plupart du temps, le vent transporte notre conscience à travers notre corps sans aucun contrôle. Le cheval est sauvage et l’esprit, son passager impuissant. Ce désordre est vécu sous forme de discursivité, d’incapacité à se concentrer, de distraction, ou de changements d’humeur. D’une minute à l’autre, nous pouvons passer du rire à la plus grande inquiétude. Pour optimiser la relation entre l’esprit et le corps, nous devons harnacher le vent. Un des aspects de la méditation consiste à apprendre à fortifier notre esprit et à le centrer en apprenant à respirer correctement. Souvent nous considérons la méditation uniquement comme une pratique spirituelle, un moyen de travailler avec notre esprit. Mais en harnachant ce vent, nous travaillons aussi avec notre corps. Le résultat est la joie et la souplesse. Nous nous sentons paisibles, en harmonie et centrés. Notre corps est détendu. Notre esprit peut assumer toutes les situations que présente la vie."

Harnachez le vent du Sakyong Mipham Rimpoché

© Shambhala Sun, septembre 2004  Traductions Manjushri, France, nov 2004


Étudiante du Sakyong Mipham Rinpoche depuis 1989, Shastri Catherine Éveillard a mis ses talents d’architecte au service de la création de Dechen Chöling, le centre de retraite européen de Shambhala situé dans le Limousin, et en a été la première directrice. Elle vit toujours près de Dechen Chöling.

 
Pour les questions sur la voie Shambhala II et les nouveaux prérequis, 
vous pouvez contacter Joel Bidoux [email protected]

 Frais additionnels : 40 € pour le texte terma qui vous sera remis au cours du week-end.

Renseignements : contact coordination à venir

important : Lors de votre inscription en ligne, merci de remplir le message antispam en bas de page afin qu'elle soit prise en compte